Comment et pourquoi nous pratiquons le coaching

samedi 12 mai 2018

 

Le coaching est l’accompagnement d’une personne, ou d’un groupe constitué à développer son potentiel et/ou ses savoir-faire et/ou ses comportements à partir de ses besoins professionnels, dans un cadre contractuel.

 

Quelles sortes de coaching ?

Coaching Individuel : Développer où améliorer une compétence particulière 

Coaching d’équipe : Un service déstabilisé ou en perte de résultats.

Coaching d’organisation : Projet de changement impactant l’organisation dans son ensemble.

 

Deux cas de figure possible :

Initiative personnelle : Exemple : Consciente que certains aspects de sa personnalité la freinent, la personne va voir un coach à titre privé afin de résoudre le problème. Autre exemple : une personne aimerait améliorer où acquérir une compétence particulière afin d’évoluer professionnellement.

Initiative de l’entreprise : Exemple : L’employeur voudrait faire progresser une personne ou améliorer les résultats de tels services ou de telles équipes.

 

A qui s’adresse le coaching ?

Le coaching s’adresse à des dirigeants d’entreprises, des cadres et des managers en particulier mais à toute personne désireuse de faire évoluer ses pratiques professionnelles ou d’améliorer certains comportements improductifs.

Plus particulièrement :

  • Améliorer sa pratique managériale
  • Prendre du recul par rapport à une situation professionnelle complexe et difficile
  • Aborder un changement professionnel important
  • Intégrer un poste ou une mission à fort enjeu
  • Optimiser un Business Unit, une organisation
  • Redynamiser un collaborateur dans sa mission ou une équipe dans son fonctionnement
  • Etc…

 

Nos modalités d’intervention

Le coaching s’organise autour de séances de 1h30 à 2h dont le nombre et le rythme varient en fonction des attentes et de la demande du client (en moyenne six à dix).

 

Étape 1 : Identifier le contexte et les enjeux

Diagnostic de situation (Contraintes, priorités, environnement, besoins, les enjeux personnels et professionnels).

Analyse de la demande

 

Étape 2 : Contractualisation de la demande

Formuler les objectifs que vous voulez atteindre à la fin du coaching

Contractualisation de la relation

Cadre et déroulements des entretiens

 

Étape 3, 4, 5… : Entretiens individuels de face à face

Les courants théoriques : L’Analyse Transactionnelle, le modèle P.C.M., la Programmation neurolinguistique, le M.B.T.I.

La boîte à outils privilégiée : Les étapes du changement, les niveaux Logiques de Dilts, la théorie Organisationnelle de Berne, les jeux psychologiques, la structuration du temps, les méconnaissances, l’égogramme, etc…

 

Étape finale : Synthèse et bilan

Évaluation du coaching et feed-back sur les apports

 

Possibilités de séances « éclair » Un coaching rapide sur 1 à 3 séances seulement est possible pour un besoin ponctuel, par exemple lorsque vous devez préparer une échéance importante, prendre une décision importante, préparer un entretien ou clarifier un contexte compliqué.

Les bénéfices du coaching

Pour la personne (que la demande soit à l’initiative de la personne ou à la demande de l’entreprise) : 

  • Une amélioration de sa performance,
  • Une prise de conscience de ses ressources et de son potentiel,
  • Une aide à se libérer de certaines croyances limitantes,
  • Une amélioration de sa communication en générale
  • Une meilleure connaissance de soi

 

En bref un coaching professionnel peut vous aider à affronter des situations de changement professionnel, à renforcer votre efficacité professionnelle et à développer vos aptitudes en communication.

Pour l’entreprise : Un retour sur investissement élevé avec des effets positifs mesurés sur la productivité, la motivation, la cohésion et la fidélisation du personnel, accroître l’engagement de vos collaborateurs, de développer les initiatives et de s’adapter plus rapidement au changement.

 

Demandes types

Manager : « il y a un climat de suspicion qui s’est installé », « mes collaborateurs ne me rendent pas compte », « nous perdons trop de temps avec les réunions », « mon équipe ne semble plus motivé », « mon collaborateur dysfonctionne », « cette personne cherche à me déstabiliser », « je n’arrive pas à communiquer avec telle personne », « je voudrais préparer une présentation orale », « je voudrais développer mon leadership », etc…

Dirigeant concernant sa structure : « nous perdons des clients, j’aimerais comprendre ce qui ne va pas dans le service », « je voudrais préparer mes collaborateurs à cette fusion », « je ressens des conflits et des tensions, je ne sais pas par quel bout prendre les choses ».

 

Différences entre la thérapie et le coaching

La thérapie est le domaine du passé et du « pourquoi je suis comme ça ? » Elle s’attache à résoudre les difficultés héritées du passé qui gênent le fonctionnement affectif de la personne dans son quotidien, à améliorer le fonctionnement psychologique général de la personne et à aborder les situations actuelles de façon plus saine sur le plan émotionnel.

Le coaching est plutôt centré sur « comment faire pour me sortir de mes blocages et réussir ? » Il met l’accent sur des changements décidés par le client en vue d’obtenir certains résultats précis et concrets. Le coaching est axé sur les progrès et sur l’avenir.

 

Qu’est-ce qu’un bon coach ?

Dans les meilleurs des cas un coach professionnel :

  • A reçu une formation générale de coach et dispose d’une expérience de ce métier
  • Dispose d’une déontologie, l’affiche et la respecte.
  • A fait un important travail de développement personnel afin de connaître ses zones d’ombre et empêcher les phénomènes de transfert et de contre-transfert venir perturber son travail.
  • A recours régulièrement à un superviseur pour traiter les difficultés personnelles auxquelles pourraient le renvoyer le travail avec les clients et pour accroître son professionnalisme
  • Sait poser un diagnostic sur la problématique, qu’elle touche soit le client, l’équipe ou l’organisation. Il maîtrise au moins une approche psychologique et dispose de référents théoriques pour analyser les groupes et les entreprises.
  • Dispose enfin d’une culture générale du métier de coach : connaissance du monde de l’entreprise, ouverture à d’autres référents que les siens, participations à des formations personnelles, informations sur l’actualité de la profession…
  • Il sait refuser un contrat ou y mettre fin s’il ne se sent pas en puissance pour accompagner son client.
contactez-nous
N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions ou si vous souhaitez plus d’informations

0642701743